Programmation Retour

Programmation

12, 26 octobre et 9 novembre 2017

Commission d'enquête sur l'affaire Lavalinière

Présenté par Gilbert Gagnon, Nelson Tessier et Marc-Antoine Jussaume

Spectacle

Complet | Oasis du Vieux Palais

19 h 30


COMPLET POUR LES TROIS REPRÉSENTATIONS

Une production de Nelson Tessier interprétée par des acteurs de chez-nous  
Une collaboration de Marc-Antoine Jussaume
Un texte signé par Gilbert Gagnon 

Le 3e curé de L’Assomption, Pierre Huet de La Valinière, a été très sévèrement critiqué par ses supérieurs et ses contemporains. 

Lors des célébrations du 275e de la Paroisse de L’Assomption, en 1999, le journal L’Écrivain public rapportait qu’il avait été présenté comme « la honte de l’évêché à l’époque, le curé étant soupçonné de plusieurs malversations comme avoir volé la quête de Mascouche, collusions et autres qui le firent même déporter par le gouverneur ». 

Effectivement, il fut expulsé du pays. 

Son passage chez nous, de1774 à 1777, survint à un moment des plus troubles de notre histoire, soit l’invasion du pays et l’occupation de Montréal par les Américains. Nous entendons faire connaître les faits, le juger sur ses actions, voir comment nos concitoyens d’alors se sont conduits vis-à-vis de lui et des Américains. 

Nous faisons revivre Louis-Amable Jetté, un éminent Assomptionniste, homme de loi du 19e siècle qui présidera cette commission d’enquête. Il sera assisté par son contemporain, le célèbre avocat Joseph Papin, un autre fils de L’Assomption. 

Outre Pierre Huet de La Valinière, Jean-Olivier Briand, Évêque de Québec, Étienne Montgolfier, supérieur des Sulpiciens, Jean-Baptiste Bruguier, capitaine de milice et Thomas Walker, le principal porte-parole des Américains, seront entendus. Leurs témoignages seront appuyés sur des documents d’archives. 

À la fin des audiences, le rapport du commissaire Jetté, rédigé par Frans Van Dun, pourra être commenté par l’auditoire. Les opinions écrites dirigées ultérieurement seront recueillies et formeront le dernier chapitre de ce travail qui sera remis aux bibliothèques. 

Un bout de chemin vers la vérité. Quelques-unes des 300 pages de l’histoire de L’Assomption.

 

Blanko